les complexes – mani matter chanté en français

« Les Complexes : Antoine Joly chante Mani Matter en français ». Une première mondiale ! Dragos Tara : contrebasse, percussion, électronique, composition / John Menoud : guitare, électronique, composition / Antoine Joly : traduction, voix, composition, conception / Jean Keraudren : sonorisation. Coproduction Centre Culturel ABC La Chaux-de-Fonds. Production ANTUNFUITHIC. Création en novembre 2013.

LES CHANSONS

 L’ALLUMETTE – Ds Zündhölzi DYNAMITE – Dynamit UN NIAIS, UN ABRUTI, UN DADAIS ET UN BEUBEU – A löu, e blöde siech, e glünggi un e sürmu L’UN VIT DANS L’ANGOISSE – Dr eint het Angscht LA RUE OU J’HABITE - Di Strass won i drann wone CHEZ L’COIFFEUR – Bim Coiffeur J’AI INVENTE UNE MONTRE – I han en Uhr erfunde ARABIQUE – Arabisch D’UNE BOITE VIDE DE VIOLON – Us emne lääre Gygechaschte L’HOMME EST COMME – Dr Mönsch isch wi dä LE REVEIL – Dr Wecker PHOTO COULEUR – Farbfoto CONSIDERATIONS SUR LE SANDWICH – Betrachtige über nes Sändwitsch POURQUOI ETES-VOUS TRISTES ? – Warum syt dir so truurig ? LES COMPLEXES – Hemmige LA PSYCHE DES FEMMES – D’Psyche vo dr Frou L’ESKIMO – Dr Eskimo

Avec l’aimable autorisation de Matter & Co Verlag, Berne © (N.B. les traductions françaises ne sont pas des traductions officielles supervisées par Matter & Co Verlag. Elles bénéficient d’une autorisation provisoire de l’ayant droit en vue de la création du spectacle)

Avec le précieux soutien de : Fondation Oertli, Fondation Ernst Göhner, Fondation Suisa, Swisslos Canton de Berne, Ville de Bienne, Pour-Cent culturel Migros, SIG.

CARNET DE BORD

Une mort précoce et accidentelle survenue le 24 novembre 1972. Un juriste-auteur-compositeur-interprète. Un citoyen. Un père de famille. Le moustachu qui chantait en Suisse allemand dans le tourne-disque du salon.

En 2013, pourquoi et comment traduire Mani Matter ? Qu’est-ce que son oeuvre peut raconter aujourd’hui au public francophone ? Une icône suisse finissant au musée ou une pensée brûlante d’actualité ? Traduire le texte et son esprit, traduire la musique, c’est se positionner, prendre parti sans complexes. Notre hommage à Mani Matter tente de recontextualiser son héritage, dans sa dimension humoristique, philosophique et humaniste, mais également dans sa portée sociétale et politique, par le truchement de la parole vivante.

Une histoire personnelle d’abord, celle du désir d’apprendre le bernois avec ma mère en traduisant toutes les chansons, et de communiquer au-delà des barrières linguistiques la découverte d’une oeuvre prodigieuse  à travers un choix de chansons. Une histoire artistique évidemment, car le matériau des chansons demeurent notre unique source d’inspiration, l’essence de notre démarche. Nous ne connaissons Mani Matter qu’à travers ses oeuvres.

Enfin des complices musiciens explorateurs épris de liberté, mettant en scène la double figure du poète et de l’orateur. Dans la Suisse bien-pensante et préservée des années soixante, une scène bernoise d’artistes critiques et constructifs, une exigence et une nécessité de chanter un amour de la vie et de la langue. Une lucidité patriotique pleine d’humour. Et en 2013, dans une époque de crise de contenu, une réponse exclusivement poétique, dont le divertissement ne constitue cependant que l’alibi. Les chansons de Matter parlent de notre identité, de nos complexes. Ce que nous sommes et ce que nous n’osons pas être, en tant qu’être humain et en tant que citoyen, et ce que nous pourrions être toutes et tous ensemble.

Repose en paix Mani, car ce n’est pas demain la veille que le palais fédéral volera en éclats, si ce n’est de rires. 


critique JDJ
interview RTS
interview CANAL 3
interview TELEBIELINGUE
article BT
article JDJ
article VIGOUSSE

home